À sa mesure

Oeuvre réalisé pour le Port De Québec,
à l’effigie de M. Ross Gaudreault afin de souligner son départ à la retraite.

Ce bâton fut créé à partir de deux thématiques principales.

La première, l’art de vivre le moment présent.
La deuxième, le totem.

En raison de la persistance et la récurrence du totem dans mes recherches emblématiques au sujet de M. Gaudreault. Il m’a fallu composer avec l’idée de créer et réaliser un « Bâton Totem ».

batonstardif_a_sa_mesure

Le Bâton Totem ce lis comme suit :

Les deux pièces verticales représentent le littoral du fleuve St-Laurent. En partant de la base, Québec et Lévis se profilant jusqu’au Golf St-Laurent, sur une hauteur de 6 pieds.

À sa mesure prend ainsi toute sa symbolique, puisque que l’homme mesure lui-même, six pieds. Mais vous l’aurez compris, il est également question d’une grandeur intérieure.

Ayant dirigé le port de Québec sur plusieurs années, je considérais qu’il avait eu, durant cette période faste de sa vie, la ville à ses pieds. Québec apparaît donc, au pied du littoral nord du bâton, dans son plus beau profil : Le château Frontenac, la pointe du clocher du Petit Séminaire, l’édifice Price, Le Concorde et finalement le complexe « G ».

Puisque c’est à M. Gaudreault que l’on doit l’arrivée sur Québec, de ces majestueux hôtels flottants, j’aimais l’idée de voir accoster dans mon oeuvre, son bateau préféré. Le Queen Mary II, est dignement représenté au pied du littoral sud.

En parcourant les deux rives, une multitude de symboles apparaissent, toute en sculpture, chacune ayant une signification particulière.

Comme par exemple au sommet de la côte nord, un immense soleil symbolisant l’être chaleureux et charismatique, amoureux de la vie.

Ou encore les fleurs qui sont omniprésentes dans sa vie.

Que dire de la côte gaspésienne qui prend la forme d’une aile d’oiseau, si cher à l’homme.

Grand épicurien, la vigne et la musique sont bien représentés dans l’œuvre.

La portée musicale est une magnifique pièce de joaillerie, réalisé par M. Michel Latouche joaillier. Il est important de savoir que les notes de musique sont tirées de la chanson « Le fleuve » de M. Sylvain Lelièvre.

Sur la rive sud, la portée se prolonge, mais les notes de musique sont remplacées par des faits saillants de la vie de M. Gaudreault.

Comme vous savez, pour avoir accès au moment présent, il faut faire abstraction des distractions de la vie courante. Dans cette création, en faisant abstractions des deux rives et de ses sculptures, le bâton apparaît en son centre…par le majestueux fleuve St-Laurent !

Jacques Tardif

Artiste

Dans toutes mes oeuvres, il y a une part de la personne pour qui je la crée. C’est avec attention que j’écoute ce que vous avez à dire, dans les moindre détails. Il est important pour moi de comprendre ce que je réalise, pourquoi je le réalise. C’est en vous écoutant, en vous parlant et en vous rencontrant que je réussis à aller chercher une part de vous-même pour ensuite créer l’oeuvre.

Être humain, c’est important pour moi. Oui, je suis un artiste, mais je suis avant tout un travailleur qui aime ce qu’il fait. Je suis une personne passionnée qui donne tout ce qu’elle a pour faire de votre oeuvre, une oeuvre unique.

Voici pour vous ici un album photo des étapes de la réalisation de l’oeuvre présentée plus haut.