Par quatre chemins

Une oeuvre réalisée pour M. Jacques Languirand

Comme la plupart des bâtons que j’ai réalisés jusqu’à présent, l’expérience s’est avéré être une fois de plus, un échange.

C’est une expérience en soi, car un bâton emblématique se réalise par l’introspection, la recherche de sens et de symboles ainsi que par l’apport de la spiritualité qui occupe une place prépondérante dans mon travail, c’est d’ailleurs à partir de ce moment qu’il y a véritablement un échange qui se crée, c’est donc primordial de se sentir investie.

batonstardif_parquatrechemins

Et cela n’a jamais été aussi vrai que pour la réalisation de « Par quatre chemins ».

Dès notre première rencontre, il a été convenu que le pommeau de votre bâton serait un globe terrestre et qu’une bague figurerait avec l’inscription suivante : « Cela aussi passera ». Je ne me doutais pas à cet instant, que cette phrase était prémonitoire et que j’aurais à y méditer intensément dans les semaines et les mois qui allaient venir !

La thématique principale pour la réalisation de votre bâton était « Par quatre chemin » en raison de l’émission de radio que vous animez depuis maintenant 35 ans, ce qui n’est pas rien !

Inspiré de ce qu’elle avait vue à mon atelier, votre conjointe Mme Dumais m’a fait la suggestion d’un bâton carré. L’idée était indiscutable en raison des quatre chemins qui sont : L’espèce, l’ individu, la société et la transcendance.

Je dois vous avouer, que pendant une certaine période, je me suis senti complètement démuni devant ces thèmes ne sachant trop comment les transposer en sculptures ou autrement !

Mais la vie, toujours la vie, c’est bien chargé de me montrer la voie, le chemin.

C’est dans l’obscurité et la tourmente la plus totale que le travail de votre bâton a débuté. Les circonstances dans lesquelles j’ai été confronté après notre première rencontre m’ont placé dans une situation de remise en question par rapport à mon existence et à ma vie en général. La thématique de votre bâton jumelé au deuil qui m’accablait, m’a conduit vers un chemin que je n’aurais pas emprunté autrement.

Au hasard d’une marche au centre ville, une affiche a attirée mon attention. On y annonçait une conférence sur la spiritualité ayant pour titre « Le 4ième chemin » ! C’était suffisant pour me convaincre d’y assister. À ces rencontres auxquelles j’ai finalement participé pendant quelques mois, je me suis familiarisé avec la gnose et des noms comme Gurdjieff, Ouspensky, Jung et bien d’autres encore. J’y ai entendu parler de l’importance de vivre le moment présent, la loi des octaves, la spiritualité et les enseignements oubliés. Bref, ces rencontres ont été pour moi une révélation, un moment de prise de conscience aiguë par rapport à mon existence, à mes croyances et ma façon de voir la vie et d’interagir avec les gens. Ce fut un remaniement total sur ce que je suis intérieurement et fondamentalement.

C’est ici que l’échange, dont je fais mention, prend tout son sens. C’est d’ailleurs au cours de ces rencontres que l’inspiration m’est venue pour la symbolisation des quatre chemins.

Le pommeau de votre bâton est finalement une main dans laquelle un globe terrestre est maintenu entre trois doigts. L’image est puissante car elle contient un enseignement profond, le travail d’une vie. Le globe ainsi maintenu suggère un temps d’arrêt, il symbolise le pouvoir du moment présent qui se dérobe si facilement. Ce n’est que lorsque l’on est présent à soi que notre conscience s’éveille et que l’on peut finalement emprunter les quatre chemins et se questionner sur les espèces qui fourmillent sur ce globe, sur les individus que nous sommes, la société dans laquelle on vit, et la place que l’on y occupe et finalement la transcendance qui est le fruit de nos réflexions, de l’éveil notre conscience qui se reflète dans nos pensées, nos attitudes et nos actions. C’est la chenille qui devient un papillon.

Sous cette main, des oves, un motif de la Grèce antique qui symbolise l’érudit, le philosophe et l’artiste en vous.

Viens ensuite la fameuse bague et son inscription que je considère encore à ce jour comme étant prémonitoire. « Cela aussi passera » ! Et sur laquelle j’ai tant médité, sur laquelle je médite encore ! Si cette phrase nous aide a passer les moments difficiles, elle nous ramène également, et de belle façon, au moment présent. Oui il faut profiter du beau car cela aussi peut passer !

Sous la poignée en cuir végétale, une croix ansée. Lors de notre rencontre vous aviez fait mention à trois reprises de votre féminité en vous et de la conscience que vous en aviez. De mon côté, je ne mesurais pas encore l’importance que prendrait le chiffre trois dans ma création.

C’est en lisant minutieusement le livre « De Mc Luhan à Pythagore », que vous m’aviez gentiment offert, que j’ai d’abord découvert la symbolique de la croix ansée. Cette croix Égyptienne représente la bisexualité et la complémentarité en toutes choses. Elle symbolise donc cette conscience que vous avez de votre propre féminité. Il est important de mentionner que la croix est fait à la main dans une noix de corozo, communément appelé, ivoire végétal. Non seulement elle tant à remplacer l’ivoire animal, mais de plus cette noix est le fruit d’une variété de palmier nommé Phytelephas Macrocarpia, que certains peuples qualifie d’arbre de vie en raison de sa grande versatilité. En effet, le palmier permet de s’abriter, se nourrir, s’abreuver, se soigner, naviguer, chasser… intéressant pour l’homme de nature que vous êtes.

Ensuite viens la partie carrée du bâton où l’on retrouve sur chacune des quatre faces, des têtes, elles représentent les gens que vous rejoignez tantôt par les ondes radio, tantôt la littérature, le théâtre et finalement la télévision et le multimédia.

Chaque tête se termine par une feuille à l’épaulement, elle symbolise l’environnementaliste en vous. Dès le départ, j’avais manifesté l’idée que Mme Dumais participe à la création de votre bâton, ce qu’elle fit. Dans la symbolique suivante, apparaît un motif égyptien, le même que sur votre bague, il vient ainsi, une fois de plus, rafraîchir et symboliser l’idée d’éternité. Ce symbole se répète sur le pied du bâton.

En terminant, le chiffre trois, qu’en est-il ?

Dans votre livre « De Mc Luhan à Pythagore » vous faite une démonstration exhaustive de chacun des nombres et vous abordez également certaines règles sur les proportions.

J’ai pensé réunir les deux, ainsi donc, le nombre trois apparaît à une multitude d’endroit dans ma création.

Par contre je me suis permis d’en faire un lien avec votre livre qu’à deux endroits seulement. D’abord le globe terrestre, il est maintenu par trois doigts en raison de l’extrait suivant : « le trois est le nombre de l’homme – une créature en devenir ».

Cela reprend de belle façon ma symbolique du papillon, mais aussi et surtout l’idée de transcendance.

Puis en second lieu, toujours inspiré par votre livre, j’ai intégré une règle de proportion en lien toujours avec le chiffre trois.

Comme il est écrit dans votre ouvrage : « Le corps humain se divise verticalement en trois parties : le cerveau (la tête), le cœur (poitrine) les organes sexuels (ventre) »

Extrait du livre de Mc Luhan à Pythagore

Votre bâton a été conçu en trois sections. La première étant celle du pommeau, cette première section équivaut au tiers de la deuxième section, et ces deux sections réunies représentent le tiers de l’ensemble du bâton.

Bien que subtile, chacune des sections est de couleurs distinctes.

À la jonction de la partie carré et de la partie tournée du bâton, il y a trois anneaux, puis a chaque extrémité de la poignée, il y a également trois anneaux, donc neuf anneaux en tout.

Je vous laisse libre cours pour leurs donner une symbolique.

Voilà ! En terminant, j’aimerais vous réitérer ma reconnaissance pour toute la confiance et la gratitude que vous m’avez manifestée tout au long de ce merveilleux projet.

Je remercie la vie également d’avoir permis cette rencontre d’une grande richesse, de m’avoir donné la force, le courage et la détermination pour mener à terme cette création et surtout de m’avoir guidé à travers le 4ième chemin, car ce projet a transformé ma vie, n’est-ce pas là un bel échange…

Jacques Tardif

Artiste

batonstardif_parquatrechemins_4
batonstardif_parquatrechemins_3
batonstardif_parquatrechemins_2